Chercher des personnes, des lieux ou d’autres choses

JOE HAMILTON, HOU I-TING, NAAKITA FELDMAN-KISS et BRIANNA LOWE

Chercher des personnes, des lieux ou d’autres choses

Une exposition présentée par les Territoires

Commissaires : Corinne Beaumier et Fannie Gadouas

Exposition
 Chercher des personnes, des lieux ou d’autres choses Neither of Us: The Relation of Non-Territory (2013)—Arrêt sur image, 2:09m. © Hou I-Ting
Neither of Us: The Relation of Non-Territory (2013)—Arrêt sur image, 2:09m. © Hou I-Ting

Les artistes :
naakita feldman-kiss est une artiste en art médiatique et en performance qui vit et travaille à Toronto. Sa pratique porte sur l’impact qu’ont les technologies sur les interactions sociales, sur la culture du partage ainsi que sur les différentes formes de traditions orales. Ses oeuvres plus récentes ont été présentées à New York (MoMA PS1, 2012), à Montréal (Eastern Bloc, 2015) et à Toronto (YTB Gallery, 2015). Ses travaux écrits et ses analyses critiques ont été publiés dans le magazine KAPSULA et Queer Codes, ainsi que dans diverses publications imprimées et en ligne.
naakitafeldmankiss.com

Joe Hamilton vit et travaille à Melbourne, Australie. Il utilise la technologie et collectionne des images dans le but de créer des compositions complexes et intrigantes, en travaillant directement sur le web ou hors-ligne. Ses oeuvres récentes questionnent les notions collectives d’environnement et d’espace naturel dans une société de plus en plus réseautée. Hamilton détient un baccalauréat en beaux-arts de la University of Tasmania (Adélaïde, Australie) ainsi qu’une maîtrise du Royal Melbourne Institute of Technology (Melbourne, Australie). Son travail a été exposé internationalement, notamment à Istanbul (The Moving Museum, 2014), à Vienne (Austrian Film Museum, 2014), à Düsseldorf (Kunsthalle, 2015) et à New York (New Museum, 2015).
joehamilton.info

Hou I-Ting vit et travaille présentement à Taipei, Taïwan. Dans son travail, elle exploite principalement les images numériques et l’art vidéo tout en explorant les possibilités que lui offrent d’autres médiums. Ses oeuvres évoquent souvent le corps humain tel qu’il est représenté dans notre société contemporaine. Elle étudie les façons dont la technologie et les appareils numériques altèrent les fonctions du corps, de l’espace et du quotidien. Hou a étudié à la Taipei National University of the Arts (Taïwan) et détient une maîtrise en beaux-arts à la Tainan National University of the Arts (Taïwan). Parmi ses plus récentes expositions, l’artiste a présenté son travail à Minneapolis (Ketherine E. Nash Gallery, 2015), Taipei (Taipei Fine Arts Museum, 2015) et à Muskegon (Muskegon Museum of Art, 2014).
houiting.com

Brianna Lowe est une artiste multidisciplinaire qui vit et travaille à Toronto. Sa pratique porte un regard sur l’espace représenté à travers différents médias numériques — l’animation tridimensionnelle, le collage numérique et la vidéo — sur l’expérience qui en découle et ses différentes interprétations. Elle détient un baccalauréat en beaux-arts de l’Ontario College of Art and Design (Toronto, Canada) ainsi qu’un certificat en Video Game Design du George Brown College (Toronto, Canada). Lowe a notamment exposé à Toronto (Whippersnapper Gallery, 2015), à Denver (Denver Digerati, 2013) et en ligne (The Wrong Biennial, 2013).
briannalowe.com 

Les commissaires :
Corinne Beaumier est une artiste et commissaire émergente qui vit et travaille à Montréal. Sa pratique orbite principalement autour de ses origines, de la famille et de l’adoption internationale. Son travail plus récent souligne ses enjeux personnels par rapport à l’adoption dans un contexte sociopolitique. Privilégiant la vidéo et la photographie, l’artiste allie le drame et l’humour pour narrer une histoire empreinte d’affection et de malaises. Beaumier détient un baccalauréat en beaux-arts de l’Université Concordia (Montréal, Canada) et a exposé à Montréal (Z Art Space, 2014). En 2015, elle a occupé le poste de coordonnatrice pour l’événement L’Abattoir (Montréal, 2015), une session publique de critique artistique, et a participé à une résidence sur le documentaire au Atlantic Center for the Arts (Floride,É-U).
corinnebeaumier.com

Fannie Gadouas est une artiste et commissaire émergente établie à Montréal. Sa pratique explore les problématiques concernant l’identité et l’expérience féminines. En 2015, elle a participé à la résidence FAC (Toronto, Canada) où elle a pu développer son point de vue critique et expérimenter le travail de collaboration. Le travail de l’artiste a été publié et présenté lors de plusieurs expositions, plus récemment à Montréal (FOFA Gallery et Lilian Rodriguez, 2016). Gadouas a obtenu son baccalauréat en beaux-arts à l’Université Concordia (Montréal, Canada) où elle a également occupé le poste de coordonnatrice du Festival Art Matters en 2016. Elle travaille présentement en tant que co-coordonnatrice du groupe de recherche Post Image au Milieux Institute for Arts, Culture and Technology à Montréal.
fanniegadouas.com

lesterritoires.org

14 juillet 2016 - 13 août 2016

Depuis quelques années, la Galerie B-312 offre son espace pendant la période estivale pour des projets d'atelier, de résidence ou de recherche. Les artistes Jean-Pierre Gauthier et Isabelle Guimond ont été les premiers à bénéficier de cette nouvelle initiative. Cet été, la Galerie B-312 est très heureuse d’accueillir le centre d'artistes Les Territoires, le temps d'une exposition. Chercher des personnes, des lieux ou d’autres choses regroupe quatre artistes de la relève provenant de l’extérieur du Québec. Le commissariat est assuré par Corinne Beaumier et Fannie Gadouas.—Les Territoires a pour mandat de permettre aux artistes émergents de développer leur carrière par le biais d’expositions et d’activités diverses de médiation et de mentorat afin de faciliter leur intégration au milieu de l’art actuel et à son marché. Le centre, évoluant maintenant de façon nomade, poursuit ses activités en cherchant à créer de nouveaux partenariats et espère innover dans la manière d’appuyer les pratiques émergentes.—Chercher des personnes, des lieux ou d’autres choses (1) porte un regard sur l’influence qu’ont les plateformes web sur l’architecture sociale et spatiale. Héritiers de la révolution numérique du 21e siècle, certains des artistes des nouveaux médias exploitent ou font référence à Google Maps, Google Earth, Craigslist et les sites de réseaux sociaux ou utilisent les moteurs de recherche dans leur processus. Ni optimiste, ni pessimiste à l’égard de ces technologies dont l’utilisation est souvent critiquée, l’exposition agit plutôt comme un constat des angoisses qu’elles suscitent tout autant que des opportunités qu’elles ouvrent. La multiplication des connexions sociales, le champ infini de l’expression publique et les images sur le web présentent ces caractéristiques paradoxales de liberté et d’étouffement, d’élargissement et de rétrécissement. Indéniablement issus de la génération N, aussi appelée la net generation aux États-Unis, les artistes internationaux et canadiens sélectionnés pour cette exposition savent bien saisir le temps dans lequel ils vivent et les outils avec lesquels ils ont évolués.

—Corinne Beaumier et Fannie Gadouas

 

(1) Chercher des personnes, des lieux et d’autres choses réfère aux mots qui apparaissent dans la barre de recherche de Facebook.


Cette exposition a été rendue possible grâce à l'appui du Conseil des arts et des lettres du Québec.

Partenaire de l'exposition "Chercher des personnes, des lieux ou d’autres choses"
Partenaire de l'exposition "Chercher des personnes, des lieux ou d’autres choses"

JOE HAMILTON, HOU I-TING, NAAKITA FELDMAN-KISS et 
BRIANNA LOWE

Chercher des personnes, des lieux ou d’autres choses

Une exposition présentée par les Territoires

Commissaires : Corinne Beaumier et Fannie Gadouas

14 juillet 2016 - 13 août 2016
 Chercher des personnes, des lieux ou d’autres choses Neither of Us: The Relation of Non-Territory (2013)—Arrêt sur image, 2:09m. © Hou I-Ting
Neither of Us: The Relation of Non-Territory (2013)—Arrêt sur image, 2:09m. © Hou I-Ting

Depuis quelques années, la Galerie B-312 offre son espace pendant la période estivale pour des projets d'atelier, de résidence ou de recherche. Les artistes Jean-Pierre Gauthier et Isabelle Guimond ont été les premiers à bénéficier de cette nouvelle initiative. Cet été, la Galerie B-312 est très heureuse d’accueillir le centre d'artistes Les Territoires, le temps d'une exposition. Chercher des personnes, des lieux ou d’autres choses regroupe quatre artistes de la relève provenant de l’extérieur du Québec. Le commissariat est assuré par Corinne Beaumier et Fannie Gadouas.—Les Territoires a pour mandat de permettre aux artistes émergents de développer leur carrière par le biais d’expositions et d’activités diverses de médiation et de mentorat afin de faciliter leur intégration au milieu de l’art actuel et à son marché. Le centre, évoluant maintenant de façon nomade, poursuit ses activités en cherchant à créer de nouveaux partenariats et espère innover dans la manière d’appuyer les pratiques émergentes.—Chercher des personnes, des lieux ou d’autres choses (1) porte un regard sur l’influence qu’ont les plateformes web sur l’architecture sociale et spatiale. Héritiers de la révolution numérique du 21e siècle, certains des artistes des nouveaux médias exploitent ou font référence à Google Maps, Google Earth, Craigslist et les sites de réseaux sociaux ou utilisent les moteurs de recherche dans leur processus. Ni optimiste, ni pessimiste à l’égard de ces technologies dont l’utilisation est souvent critiquée, l’exposition agit plutôt comme un constat des angoisses qu’elles suscitent tout autant que des opportunités qu’elles ouvrent. La multiplication des connexions sociales, le champ infini de l’expression publique et les images sur le web présentent ces caractéristiques paradoxales de liberté et d’étouffement, d’élargissement et de rétrécissement. Indéniablement issus de la génération N, aussi appelée la net generation aux États-Unis, les artistes internationaux et canadiens sélectionnés pour cette exposition savent bien saisir le temps dans lequel ils vivent et les outils avec lesquels ils ont évolués.

—Corinne Beaumier et Fannie Gadouas

 

(1) Chercher des personnes, des lieux et d’autres choses réfère aux mots qui apparaissent dans la barre de recherche de Facebook.


Cette exposition a été rendue possible grâce à l'appui du Conseil des arts et des lettres du Québec.

Les artistes :
naakita feldman-kiss est une artiste en art médiatique et en performance qui vit et travaille à Toronto. Sa pratique porte sur l’impact qu’ont les technologies sur les interactions sociales, sur la culture du partage ainsi que sur les différentes formes de traditions orales. Ses oeuvres plus récentes ont été présentées à New York (MoMA PS1, 2012), à Montréal (Eastern Bloc, 2015) et à Toronto (YTB Gallery, 2015). Ses travaux écrits et ses analyses critiques ont été publiés dans le magazine KAPSULA et Queer Codes, ainsi que dans diverses publications imprimées et en ligne.
naakitafeldmankiss.com

Joe Hamilton vit et travaille à Melbourne, Australie. Il utilise la technologie et collectionne des images dans le but de créer des compositions complexes et intrigantes, en travaillant directement sur le web ou hors-ligne. Ses oeuvres récentes questionnent les notions collectives d’environnement et d’espace naturel dans une société de plus en plus réseautée. Hamilton détient un baccalauréat en beaux-arts de la University of Tasmania (Adélaïde, Australie) ainsi qu’une maîtrise du Royal Melbourne Institute of Technology (Melbourne, Australie). Son travail a été exposé internationalement, notamment à Istanbul (The Moving Museum, 2014), à Vienne (Austrian Film Museum, 2014), à Düsseldorf (Kunsthalle, 2015) et à New York (New Museum, 2015).
joehamilton.info

Hou I-Ting vit et travaille présentement à Taipei, Taïwan. Dans son travail, elle exploite principalement les images numériques et l’art vidéo tout en explorant les possibilités que lui offrent d’autres médiums. Ses oeuvres évoquent souvent le corps humain tel qu’il est représenté dans notre société contemporaine. Elle étudie les façons dont la technologie et les appareils numériques altèrent les fonctions du corps, de l’espace et du quotidien. Hou a étudié à la Taipei National University of the Arts (Taïwan) et détient une maîtrise en beaux-arts à la Tainan National University of the Arts (Taïwan). Parmi ses plus récentes expositions, l’artiste a présenté son travail à Minneapolis (Ketherine E. Nash Gallery, 2015), Taipei (Taipei Fine Arts Museum, 2015) et à Muskegon (Muskegon Museum of Art, 2014).
houiting.com

Brianna Lowe est une artiste multidisciplinaire qui vit et travaille à Toronto. Sa pratique porte un regard sur l’espace représenté à travers différents médias numériques — l’animation tridimensionnelle, le collage numérique et la vidéo — sur l’expérience qui en découle et ses différentes interprétations. Elle détient un baccalauréat en beaux-arts de l’Ontario College of Art and Design (Toronto, Canada) ainsi qu’un certificat en Video Game Design du George Brown College (Toronto, Canada). Lowe a notamment exposé à Toronto (Whippersnapper Gallery, 2015), à Denver (Denver Digerati, 2013) et en ligne (The Wrong Biennial, 2013).
briannalowe.com 

Les commissaires :
Corinne Beaumier est une artiste et commissaire émergente qui vit et travaille à Montréal. Sa pratique orbite principalement autour de ses origines, de la famille et de l’adoption internationale. Son travail plus récent souligne ses enjeux personnels par rapport à l’adoption dans un contexte sociopolitique. Privilégiant la vidéo et la photographie, l’artiste allie le drame et l’humour pour narrer une histoire empreinte d’affection et de malaises. Beaumier détient un baccalauréat en beaux-arts de l’Université Concordia (Montréal, Canada) et a exposé à Montréal (Z Art Space, 2014). En 2015, elle a occupé le poste de coordonnatrice pour l’événement L’Abattoir (Montréal, 2015), une session publique de critique artistique, et a participé à une résidence sur le documentaire au Atlantic Center for the Arts (Floride,É-U).
corinnebeaumier.com

Fannie Gadouas est une artiste et commissaire émergente établie à Montréal. Sa pratique explore les problématiques concernant l’identité et l’expérience féminines. En 2015, elle a participé à la résidence FAC (Toronto, Canada) où elle a pu développer son point de vue critique et expérimenter le travail de collaboration. Le travail de l’artiste a été publié et présenté lors de plusieurs expositions, plus récemment à Montréal (FOFA Gallery et Lilian Rodriguez, 2016). Gadouas a obtenu son baccalauréat en beaux-arts à l’Université Concordia (Montréal, Canada) où elle a également occupé le poste de coordonnatrice du Festival Art Matters en 2016. Elle travaille présentement en tant que co-coordonnatrice du groupe de recherche Post Image au Milieux Institute for Arts, Culture and Technology à Montréal.
fanniegadouas.com

lesterritoires.org

Partenaire de l'exposition "Chercher des personnes, des lieux ou d’autres choses"
Partenaire de l'exposition "Chercher des personnes, des lieux ou d’autres choses"