SENSING REALITIES

ANICA VUCETIC—IVANA SMILJANIC—IVANA IVKOVIC—VESSNA PERUNOVICH— SLAVICA PANIC—MAJA RADANOVIC OZEGOVIC—SASA JANJICMIROSLAV KARIC

SENSING REALITIES

  • Exposition
© Anica Vucetic, Ivana Smiljanic, Ivana Ivkovic, Vessna Perunovich, Slavica Panic, Maja Radanovic Ozegovic, exposition Sensing Realities, Galerie B-312, 2015.

LES ARTISTES

Ivana Ivkovic s’intéresse aux notions de pouvoir, de sécurité et de protection en soulignant l’importance du vécu et de la subjectivité dans la perception et dans la production d’une œuvre d’art. Artiste nomade, son travail passe par diverses actions de décontextualisation et de détournement soulignant les aberrations du politique dans le social. Ivana Ivkovic vit et travaille à Belgrade, Serbie. Elle détient une maîtrise en dessin de l’Université des arts de Belgrade. Son travail a été présenté en Serbie, en Croatie, au Danemark, en Espagne et en Autriche. Elle a effectué plusieurs résidences entre autres en Inde et en Turquie.

Slavica Panic s’intéresse aux notions de reproduction, d’appropriation ainsi qu’à l’organisation de l’univers des communications. Elle porte une attention particulière à la relation entre le numérique et l’analogue. Sa pièce Adventurer explore les connexions entre les médias, la mémoire et le virtuel pour renvoyer à l’expérience de l’exil et de la migration. Née à Belgrade, elle vit et travaille à Toronto. Slavica Panic a obtenu un baccalauréat et une maîtrise de l’Université des arts de Belgrade et une maîtrise de l’Université de Western Ontario de London, Canada. Son parcours artistique est jalonné de plusieurs expositions individuelles et collectives notamment en Serbie, au Canada, en France, en Croatie, en Allemagne et en Bosnie.

La pratique de Vessna Perunovitch englobe le dessin, la performance, la vidéo, la sculpture et l’installation. Elle questionne les notions d’intimité et d’espace privé en lien avec nos constructions sociales. Elle porte une attention particulière aux frontières et aux espaces liminaux, autant d’un point de vue physique que psychique. Bien qu’immigré depuis plus de 20 ans, les thématiques de l’exil, du déplacement et de la mobilité sont toujours au cœur de sa pratique. Née à Belgrade, elle vit et travaille à Toronto, Canada depuis 1988. Elle détient un baccalauréat et une maîtrise de l’Université des arts de Belgrade. Son travail a été présenté au Canada, en Serbie, en Allemagne, en Angleterre, en Grèce, à Cuba, au Portugal, aux États-Unis et en Chine.

Par une approche pluridisciplinaire, Maja Radanovic Ozegovic s’intéresse aux différences culturelles et aux valeurs sociales portées par l’héritage historique ainsi qu’aux stéréotypes associés à ces cultures. Avec une pointe d’humour, elle interroge ce qui s’inscrit dans la quotidienneté et en quoi celle-ci révèle nos besoins et nos désirs. Elle réinterprète ces informations dans des récits fictifs et parfois naïfs. Née à Belgrade, Maja Radanovich vit et travaille à Toronto, Canada, depuis 2011. Elle détient un baccalauréat de l’Université des arts de Belgrade avec une spécialisation en sculpture/installation. Elle a à son actif de nombreuses participations à des expositions individuelles et collectives en Serbie, en Autriche, en France, en Suisse et en Afrique du Sud.

L’artiste Ivana Smiljanic se définit comme une activiste culturelle. Dans une série de neuf performances de danse, elle invitait les gens issus de différents contextes sociaux à choisir la musique qui lui servirait d’ancrage à son travail. Si au départ, par le biais de ces performances, elle questionne les relations hiérarchiques et l’interdépendance des différents intervenants du milieu artistique, ses autres prestations l’amènent progressivement à intégrer divers phénomènes sociaux ou culturels, tels la défense contre la violence faite aux femmes ou le soutien aux jeunes mariées. L’installation vidéographique qu’elle présente à la Galerie B-312 réunira neuf de ses performances réalisées dans autant de villes différentes. Ivana Smiljanic réside et travaille à Belgrade, Serbie. Elle détient un baccalauréat et une maîtrise de l’Université des arts de Belgrade. Elle a exposé en Serbie, en Croatie, en Autriche, en Grèce, en Norvège et aux États-Unis.

Depuis une quinzaine d’années, Anica Vucetic travaille sur des installations vidéo et des environnements immersifs explorant ce qui a trait à l’inconscient, au rêve, au processus psychologique, tout en référant à des symboles archétypaux. Elle expérimente diverses surfaces de projection en portant une attention particulière aux espaces que ses installations créent (réels, virtuels, projetés). Anica Vucetic vit et travaille à Belgrade, Serbie. Elle détient un baccalauréat et une maîtrise de l’Université des arts de Belgrade avec une spécialisation en peinture. Son travail a été présenté en Serbie, au Brésil, en Allemagne, en Suède, au Japon et au Canada.

LES COMMISSAIRES

Sasa Janjic est diplômé du département d’histoire de l’art de la Faculté de philosophie de l’Université des arts de Belgrade en 2001. Depuis 2003, il est le rédacteur en chef du magazine d'art Remont de Belgrade alors qu’en 2004, il a été nommé commissaire à la galerie du même nom. En tant que rédacteur, il a participé à la Documenta 12 de Kassel avec un projet d’édition. Il a présenté des expositions en Serbie comme à l’étranger dont : System Binario à BELEF08, Belgrade (2008) ; Behind Mirrors au Italian Cultural Centre (2009) ; Local Line 3, Young Serbian Artists from Saint-Étienne and Belgrade au Musée d'art moderne de Saint-Étienne, France (2010) ; Aftermath au Musée national de la Slovanie (2012). Depuis 2007, il travaille pour la Telenor's Collection of Contemporary Serbian Art. Il a publié plusieurs articles dans des revues nationales et internationales. Il est membre de l’Association of Fine and Applied Arts and Design in Serbia et président de la section serbe de l’International Association of Art Critics/AICA. 

Miroslav Karic a obtenu un baccalauréat en Histoire de l'art à la Faculté de philosophie de l’Université des arts de Belgrade en 2000. Depuis 2001, il est secrétaire et commissaire au centre d’art Remont, organisant différentes activités en lien avec la galerie allant de l’édition aux événements spéciaux de performance. Il travaille activement à la promotion et la production de l’art contemporain. Depuis 2003, il fait partie de l’équipe de rédaction du magazine  Remont. Durant la période de 2004-2010, il fut régulièrement l’éditeur de la section « Exposition » dans le guide culturel mensuel Yellow Cabs de Belgrade. Il a présenté plusieurs projets à Belgrade dont PHOTO‐DOCUMENT S02 au Salon du Musée d’art contemporain, Belgrade (2012) et Ex–ordinary, une exposition dans le cadre du projet No Borders–No Nations en collaboration avec des artistes provenant de l’ex-Yougoslavie.

Association Remont (Belgrade)

16 janvier 2015 au 14 février 2015

VERNISSAGE  le 16 janvier à 17h30
RÉSIDENCE du 29 décembre 2014 au 15 janvier 2015
COLLOQUE le 18 janvier 2015, de 9h30 à 17h

En 2012, la Galerie B-312 organisait un échange avec le centre Remont de Belgrade en présentant l’exposition Background:// (Cynthia Girard, Nelson Henricks et Manuela Lalic ; commissaires Marthe Carrier et Manuela Lalic). Cette année, sous le commissariat de Sasa Janjic et Miroslav Karic, la Galerie B-312 accueille à son tour le centre Remont avec l’exposition Sensing Realities, qui réunit le travail de six femmes artistes d’origine serbe, dont trois vivent en Serbie (Ivana Ivkovic, Ivana Smiljanic, Anica Vucetic) et trois à Toronto (Slavica Panic, Vessna Perunovich, Maja Radanovic Ozegovic).

Profitant de la venue des Serbes, nous avons souhaité créer un projet d’envergure réunissant exposition, résidence d’artistes et colloque, afin de soulever les questions d’appartenance, de déplacement et d’identité tels que le vivent les artistes dans le contexte actuel de la mondialisation des échanges, des cultures, des savoirs et de la mobilité des personnes et des groupes.

Pour l’exposition, les commissaires ont choisi de présenter, à même une variété d’approches et de pratiques, un large éventail des préoccupations artistiques actuelles – de la sphère intime à la complexité de l’espace public, du geste poétique à l’acte activiste ou à l’art engagé. Un positionnement individuel subtil, mais déterminé, sert de point d’ancrage à leur pratique qui s’inspire de leur expérience personnelle et de leur environnement. Mais surtout, les artistes soulèvent des questions essentielles et universelles, présentes dans de nombreuses pratiques, qui témoignent de notre réalité et de notre façon de vivre actuelle. À travers leur recherche, les artistes de cette exposition (re) pensent les systèmes, les dynamiques, les symptômes, les valeurs et les tensions quotidiennes que leur travail recèle et interrogent, avec une certaine charge émotionnelle et une identité en transition, les contextes sociopolitiques, économiques, géographiques et leur propre héritage culturel. 

Ce projet a été rendu possible grâce au soutien du Conseil des arts et des lettres du Québec et du Conseil des arts de Montréal. La Galerie B-312 remercie son partenaire, la Cinémathèque québécoise, ainsi que Dazibao, Les TerritoiresSkolValérie Gobeil, Catherine Béliveau et Yudi Sewraj. Le centre Remont et la Galerie B-312 remercient le Ministère de la culture et de l'information de la République de la Serbie et la Municipalité de Belgrade.

À SURVEILLER : Simultanément à son exposition à B-312, l'artiste Vessna Perunovich présente une exposition individuelle au centre OBORO.

...........

The “Sensing Realities” exhibition is realized as a joint project of Gallery B-312 from Montreal and Remont Gallery from Belgrade in order to connect and exchange current contem­porary art production from Canada and Serbia. The collaboration started in 2012 with the exhibition of three Canadian artists in Belgrade (“Background://”: Cynthia Girard, Nelson Henricks, Manuela Lalic; curators: Marthe Carrier and Manuela Lalic). Curated by Sasa Janjic and Miroslav Karic, this exhibition aims to present three artists from Serbia (Ivana Ivkovic, Ivana Smiljanic, Anica Vucetic) together with three artist from Serbia living and working in Canada (Slavica Panic, Vessna Perunovich, Maja Radanovic Ozegovic).

Taking advantage of their venue in Montreal, we have been creating a large-scale project, including, besides the exhibition, an artists’ residency and a colloquium, in order to raise issues of belonging, identity and displacement of such as lived by artists in the current context of globalization of trade, culture and knowledge and the mobility of people and groups.

The main idea of the exhibition is to show a variety of approaches, practices, poetics, media (video, photography, objects/installation, drawing) through which selected artists explore a wide range of topics and issues - from the sphere of the intimate space to the complexities of the social frame that surrounds and affects them. Subtle yet strong personal positions are taken as a starting point in their work in which they are reflecting on experience of immediate living and working environments but raising some essential, universal concerns and questions related to many processes that mark reality and our existences in today's society. Through their artistic practices, the artists in this exhibition are re-thinking systems, dynamics, symptoms, values they imply and existential tension of everyday life, thus implying emotional dimension and identity transitions, within phenomena of different socio-political, economic, geographic contexts and backgrounds.

This project has been made possible through the support of Conseil des arts et des lettres du Québec and Conseil des arts de Montréal. Galerie B-312 wishes to thank its partner, Cinémathèque québécoise, as well as Dazibao, Les  , SkolValérie Gobeil, Catherine Béliveau  and Yudi Sewraj Remont Association and Galerie B-312 wish to thank the Ministery of Culture and Information of the Republic of Serbia Old Town Municipality Belgrade.

DO NOT MISS : Simultaniouly to her exhibition at B-312, the artist Vessna Perunovich is having a solo show at OBORO. 

...........

LE CENTRE REMONT

Remont est une association artistique indépendante fondée en 1999 dont la mission est de promouvoir l’art contemporain en Serbie et de contribuer à l’établissement de nouveaux standards professionnels de diffusion. Depuis son ouverture, cette association a mis sur pied et a soutenu nombre de projets artistiques sur la scène locale, régionale et en Europe. L’équipe est composée de trois historiens de l’art et d’une directrice administrative à laquelle se joignent des étudiants et des diplômés. Y contribuent également des artistes, des critiques d’art, des auteurs et des vidéastes.

Remont is an independent artistic association created in 1999 which aims is to support the promotion of contemporary art in Serbia by establishing and developing collaboration with regional and international cultural scenes and by contributing to a permanent education and sensibilisation with young artists, curators and cultural managers. The team is composed of one director and three art historians. Artists, authors and art critics are also contributing to the center.