LETTERS HOME / LETTRES À MA MÈRE

KAREN ELAINE SPENCER

LETTERS HOME / LETTRES À MA MÈRE

Exposition
Karen Elaine Spencer LETTERS HOME / LETTRES À MA MÈRE © karen elaine spencer—Photo : Guy L'Heureux—Galerie B-312
© karen elaine spencer—Photo : Guy L'Heureux—Galerie B-312

karen elaine spencer détient une maîtrise en arts plastiques de l’Université du Québec à Montréal et un baccalauréat du Nova Scotia College of Art and Design de Halifax. Ses œuvres ont été présentées au Canada, aux États-Unis et en Europe, notamment lors de Blogueurs en captivité, une collaboration de Dare-Dare et de Folie/Culture (2014) dans le cadre du festival Art in Odd Places à New York (2013) ainsi que dans le contexte du Festival d’art performatif et d’intervention à Moncton (2011). Plus récemment, son travail était visible au Symposium international d’art contemporain de Baie-Saint-Paul (2015). karen elaine spencer a obtenu le Prix Powerhouse 2012. Elle est représentée par ELLEPHANT, nouvelle galerie d’art contemporain à Montréal.

 

À SURVEILLER — Du 28 octobre au 22 novembre 2015, la galerie ELLEPHANT présente d'autres extraits de la série letters home / lettres à ma mère. La galerie est située au 1201 rue Saint-Dominique. Le vernissage aura lieu le 7 novembre de 12h à 17h.


http://www.thenewgallery.org/karen-elaine-spencer/
15 octobre 2015 - 14 novembre 2015

VERNISSAGE et PERFORMANCE –
Le jeudi 15 octobre 2015 à 17h30

La Galerie B-312 a le plaisir de présenter dans sa petite salle le travail de karen elaine spencer. Sa pratique intuitive, foisonnante et complexe oscille entre la spontanéité de la performance et le processus lent et minutieux de son travail plastique. Depuis plusieurs années, l’artiste se met en situation dans des lieux publics, parfois marginaux – parcs, couloirs du métro, coins de rue – et investit différents moyens de communication – réseaux sociaux, cartes postales, messages sur carton –, dans le but d’explorer la société qui nous entoure et de nous interroger sur les rapports de pouvoir qui la régissent. Le quotidien, l’actualité et le langage sont au cœur de sa démarche, comme en témoigne l’installation letters home / lettres à ma mère, comprenant deux œuvres sur papier et un dispositif sonore. Si les œuvres sur papier ont des allures de tableaux abstraits, les formes géométriques qui les composent sont en réalité des fragments de texte, issus de différentes sources – notes personnelles, listes de courses, poèmes, journaux – assemblés à la manière d'un collage. Par une gestuelle méticuleuse et répétitive, elle peint chaque lettre sur le papier, en ôtant la ponctuation, afin d’apporter une valeur égale à chaque mot. Ainsi elle ordonne et archive les différents événements tirés de ses performances et de son quotidien, allant de ses sittin’ au square Cabot, à la mort tragique de Naïma Rharouity dans le métro, en passant par ses questionnements sur les sans-abris et sur son propre rapport au « chez soi ». De ce processus de reconstruction de la prose, résulte un rythme visuel. La voix monocorde, presque incantatoire, de l'artiste déchiffrant ces « partitions » sur la bande son, au delà d'en offrir une simple traduction, amplifie la confusion face à ces mots qui se superposent, dans l'espace et sur le papier, envahissant l'esprit du spectateur. Les phrases, devenues motifs codés, nécessitent un engagement de celui qui en prend connaissance, pour en saisir le sens et toute l'humanité. 

Le soir du vernissage, l'artiste fera la lecture des textes présentés en salle, extraits de la série letters home / lettres à ma mère, se confrontant dès lors à la difficulté inhérente du mode d'inscription choisi.

– Ophélie Chalabi

 

Partenaire de l'exposition "LETTERS HOME / LETTRES À MA MÈRE"

KAREN ELAINE SPENCER

LETTERS HOME / LETTRES À MA MÈRE

15 octobre 2015 - 14 novembre 2015
12 h à 17 h
Karen Elaine Spencer LETTERS HOME / LETTRES À MA MÈRE © karen elaine spencer—Photo : Guy L'Heureux—Galerie B-312
© karen elaine spencer—Photo : Guy L'Heureux—Galerie B-312

VERNISSAGE et PERFORMANCE –
Le jeudi 15 octobre 2015 à 17h30

La Galerie B-312 a le plaisir de présenter dans sa petite salle le travail de karen elaine spencer. Sa pratique intuitive, foisonnante et complexe oscille entre la spontanéité de la performance et le processus lent et minutieux de son travail plastique. Depuis plusieurs années, l’artiste se met en situation dans des lieux publics, parfois marginaux – parcs, couloirs du métro, coins de rue – et investit différents moyens de communication – réseaux sociaux, cartes postales, messages sur carton –, dans le but d’explorer la société qui nous entoure et de nous interroger sur les rapports de pouvoir qui la régissent. Le quotidien, l’actualité et le langage sont au cœur de sa démarche, comme en témoigne l’installation letters home / lettres à ma mère, comprenant deux œuvres sur papier et un dispositif sonore. Si les œuvres sur papier ont des allures de tableaux abstraits, les formes géométriques qui les composent sont en réalité des fragments de texte, issus de différentes sources – notes personnelles, listes de courses, poèmes, journaux – assemblés à la manière d'un collage. Par une gestuelle méticuleuse et répétitive, elle peint chaque lettre sur le papier, en ôtant la ponctuation, afin d’apporter une valeur égale à chaque mot. Ainsi elle ordonne et archive les différents événements tirés de ses performances et de son quotidien, allant de ses sittin’ au square Cabot, à la mort tragique de Naïma Rharouity dans le métro, en passant par ses questionnements sur les sans-abris et sur son propre rapport au « chez soi ». De ce processus de reconstruction de la prose, résulte un rythme visuel. La voix monocorde, presque incantatoire, de l'artiste déchiffrant ces « partitions » sur la bande son, au delà d'en offrir une simple traduction, amplifie la confusion face à ces mots qui se superposent, dans l'espace et sur le papier, envahissant l'esprit du spectateur. Les phrases, devenues motifs codés, nécessitent un engagement de celui qui en prend connaissance, pour en saisir le sens et toute l'humanité. 

Le soir du vernissage, l'artiste fera la lecture des textes présentés en salle, extraits de la série letters home / lettres à ma mère, se confrontant dès lors à la difficulté inhérente du mode d'inscription choisi.

– Ophélie Chalabi

 

karen elaine spencer détient une maîtrise en arts plastiques de l’Université du Québec à Montréal et un baccalauréat du Nova Scotia College of Art and Design de Halifax. Ses œuvres ont été présentées au Canada, aux États-Unis et en Europe, notamment lors de Blogueurs en captivité, une collaboration de Dare-Dare et de Folie/Culture (2014) dans le cadre du festival Art in Odd Places à New York (2013) ainsi que dans le contexte du Festival d’art performatif et d’intervention à Moncton (2011). Plus récemment, son travail était visible au Symposium international d’art contemporain de Baie-Saint-Paul (2015). karen elaine spencer a obtenu le Prix Powerhouse 2012. Elle est représentée par ELLEPHANT, nouvelle galerie d’art contemporain à Montréal.

 

À SURVEILLER — Du 28 octobre au 22 novembre 2015, la galerie ELLEPHANT présente d'autres extraits de la série letters home / lettres à ma mère. La galerie est située au 1201 rue Saint-Dominique. Le vernissage aura lieu le 7 novembre de 12h à 17h.

Partenaire de l'exposition "LETTERS HOME / LETTRES À MA MÈRE"