La Galerie B-312 en lice pour le 32e Grand Prix du Conseil des arts de Montréal

RÉTROSPECTIVE PIERRE AYOT

La Galerie B-312 en lice pour le 32e Grand Prix du Conseil des arts de Montréal

Nomination
Galerie B-312 La Galerie B-312 en lice pour le 32e Grand Prix du Conseil des arts de Montréal La croix du mont Royal [1976, 2016]—Pierre Ayot—Crédit photo : Jean-Marc Fredette
La croix du mont Royal [1976, 2016]—Pierre Ayot—Crédit photo : Jean-Marc Fredette

—Outre la recréation de La croix du mont Royal (1976-2016) soutenue par la Galerie B-312, la rétrospective Pierre Ayot, chapeautée par le commissaire et critique d’art Nicolas Mavrikakis, réunissait plusieurs artistes et commissaires. Elle s’est déclinée dans cinq lieux montréalais — Bibliothèque et Archives nationales du Québec - Grande Bibliothèque, Fondation Guido Molinari, Galerie Graff, Galerie Joyce Yahouda et Galerie B-312—, chacun proposant des expositions thématiques spécifiques, alors que le Musée des beaux-arts de Montréal et le Musée d’art de Joliette présentaient une œuvre issue de leur collection. Cette collaboration entre plusieurs organismes d’horizons distincts aura permis de mettre en lumière la pratique d’un artiste qui a marqué les arts visuels au Québec : La croix du mont Royal nous le rappelant de manière vibrante, lumineuse et pleine d’actualités. Quarante ans après sa création pour Corridart, elle provoquait à nouveau débats et discussions quant à la place de l’art dans l’espace public. Comme l’ont rappelé les commissaires Marthe Carrier et Nicolas Mavrikakis, « L’art n’a pas à faire consensus. Il questionne, nourrit, fait réfléchir. » réitérant l’importance de respecter la pratique des artistes, la démocratie et la liberté d’expression. À l’image de celui qui l’a créée, La croix de Pierre Ayot fut rassembleuse : outre l’appui des instances publiques obtenu pour sa mise en œuvre, plus de deux cent personnes ont contribué financièrement à sa recréation.

16 janvier 2017 - 30 mars 2017

La Galerie B-312 est très heureuse de figurer parmi les finalistes du 32e Grand Prix du Conseil des arts de Montréal « pour sa contribution à la rétrospective Pierre Ayot, un hommage décliné en de multiples facettes, pour cette figure marquante de l’histoire de l’art au Québec ».

Le dévoilement du lauréat sera annoncé le 30 mars prochain lors du déjeuner annuel du 32e Grand Prix qui se tiendra au Palais des congrès de Montréal.

Pour avoir plus d'infos et connaître les autres nominés :
https://www.artsmontreal.org/fr/nouvelles/2017-01-16/grand-prix

 

RÉTROSPECTIVE PIERRE AYOT

La Galerie B-312 en lice pour le 32e Grand Prix du Conseil des arts de Montréal

16 janvier 2017 - 30 mars 2017
Galerie B-312 La Galerie B-312 en lice pour le 32e Grand Prix du Conseil des arts de Montréal La croix du mont Royal [1976, 2016]—Pierre Ayot—Crédit photo : Jean-Marc Fredette
La croix du mont Royal [1976, 2016]—Pierre Ayot—Crédit photo : Jean-Marc Fredette

La Galerie B-312 est très heureuse de figurer parmi les finalistes du 32e Grand Prix du Conseil des arts de Montréal « pour sa contribution à la rétrospective Pierre Ayot, un hommage décliné en de multiples facettes, pour cette figure marquante de l’histoire de l’art au Québec ».

Le dévoilement du lauréat sera annoncé le 30 mars prochain lors du déjeuner annuel du 32e Grand Prix qui se tiendra au Palais des congrès de Montréal.

Pour avoir plus d'infos et connaître les autres nominés :
https://www.artsmontreal.org/fr/nouvelles/2017-01-16/grand-prix

 

—Outre la recréation de La croix du mont Royal (1976-2016) soutenue par la Galerie B-312, la rétrospective Pierre Ayot, chapeautée par le commissaire et critique d’art Nicolas Mavrikakis, réunissait plusieurs artistes et commissaires. Elle s’est déclinée dans cinq lieux montréalais — Bibliothèque et Archives nationales du Québec - Grande Bibliothèque, Fondation Guido Molinari, Galerie Graff, Galerie Joyce Yahouda et Galerie B-312—, chacun proposant des expositions thématiques spécifiques, alors que le Musée des beaux-arts de Montréal et le Musée d’art de Joliette présentaient une œuvre issue de leur collection. Cette collaboration entre plusieurs organismes d’horizons distincts aura permis de mettre en lumière la pratique d’un artiste qui a marqué les arts visuels au Québec : La croix du mont Royal nous le rappelant de manière vibrante, lumineuse et pleine d’actualités. Quarante ans après sa création pour Corridart, elle provoquait à nouveau débats et discussions quant à la place de l’art dans l’espace public. Comme l’ont rappelé les commissaires Marthe Carrier et Nicolas Mavrikakis, « L’art n’a pas à faire consensus. Il questionne, nourrit, fait réfléchir. » réitérant l’importance de respecter la pratique des artistes, la démocratie et la liberté d’expression. À l’image de celui qui l’a créée, La croix de Pierre Ayot fut rassembleuse : outre l’appui des instances publiques obtenu pour sa mise en œuvre, plus de deux cent personnes ont contribué financièrement à sa recréation.