FILIATIONS

SUZAN VACHON

FILIATIONS

Exposition
Suzan Vachon FILIATIONS © Suzan Vachon, exposition "Filiation", Galerie B-312, 1994.
© Suzan Vachon, exposition "Filiation", Galerie B-312, 1994.

Suzan Vachon vit et travaille à Montréal. Parmi ses epositions majeurs, notons Monuments-Énigmes et Monuments-Récipients présentées respectivement à Québec et à Montréal (1988-1990). Finaliste pour le prix de la vidéo au 11 Rendez-vous du Cinéma Québécois (1993), elle s'est fait remarquer en tant que réalisatrice de Discours des comètes. L'artiste remercie vivement Nancy Munger, Michel Bernier, François Coté, Suzanne Kassabgui, Jules Lasalle, Jean Pelletier et le S.A.V. de l'UQAM ainsi que le ministère de la Culture du Québec. 

28 mai 1994 - 25 juin 1994

—VERNISSAGE SAMEDI 28 MAI À 14H

Je construis des paysages avec ou sans visage qui m'apparaissent comme autant d'opérations délicates de montage où interviennent diverses disciplines. Dans une mise en espace où je privilégie des zones actives de silence, je me préoccupe de la garvité de certains corps et m'intéresse à l'épaisseur des choses; mets en doute la légèreté de leur réputation. Je cherche à donner du poids à certains corps flottants qui, traduits en des matériaux submersibles ne garantissent plus étanchéité de leur vocation et dont le centre appelle virtuellement la présence d'un corps comme un sens à éprouver. Aussi faut-il envisager ces portraits-paysages comme une opération fascinante de dé-figuration stimulant un retour à la surface de relations délicates.

—Suzan VACHON

SUZAN VACHON

FILIATIONS

28 mai 1994 - 25 juin 1994
Suzan Vachon FILIATIONS © Suzan Vachon, exposition "Filiation", Galerie B-312, 1994.
© Suzan Vachon, exposition "Filiation", Galerie B-312, 1994.

—VERNISSAGE SAMEDI 28 MAI À 14H

Je construis des paysages avec ou sans visage qui m'apparaissent comme autant d'opérations délicates de montage où interviennent diverses disciplines. Dans une mise en espace où je privilégie des zones actives de silence, je me préoccupe de la garvité de certains corps et m'intéresse à l'épaisseur des choses; mets en doute la légèreté de leur réputation. Je cherche à donner du poids à certains corps flottants qui, traduits en des matériaux submersibles ne garantissent plus étanchéité de leur vocation et dont le centre appelle virtuellement la présence d'un corps comme un sens à éprouver. Aussi faut-il envisager ces portraits-paysages comme une opération fascinante de dé-figuration stimulant un retour à la surface de relations délicates.

—Suzan VACHON

Suzan Vachon vit et travaille à Montréal. Parmi ses epositions majeurs, notons Monuments-Énigmes et Monuments-Récipients présentées respectivement à Québec et à Montréal (1988-1990). Finaliste pour le prix de la vidéo au 11 Rendez-vous du Cinéma Québécois (1993), elle s'est fait remarquer en tant que réalisatrice de Discours des comètes. L'artiste remercie vivement Nancy Munger, Michel Bernier, François Coté, Suzanne Kassabgui, Jules Lasalle, Jean Pelletier et le S.A.V. de l'UQAM ainsi que le ministère de la Culture du Québec.